Sentier des écrivains
>>
Accueil
>
Randonnée
>
Sentier des écrivains
Hyères

Sentier des écrivains

Arts et culture
Faune terrestre
Flore terrestre
Forts
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Une randonnée culturelle au cœur de la forêt méditerranéenne de l’île de Port-Cros, dans les pas de la Nouvelle Revue Française.
Partez explorer l’île de Port-Cros et ses merveilles naturelles, sur les pas des membres de la Nouvelle Revue Française, qui y ont vécu une vie de Robinson. Vous comprendrez comment la magie des paysages et de l’ambiance si particulière de l’île ont pu inspirer les plus grands esprits littéraires.

Les 12 patrimoines à découvrir
Arts et culture

Marcel et Marceline Henry

C’est avec son amant, le poète Claude Balyne, que Marceline Henry arrive sur Port-Cros en 1919. Son mari, Marcel Henry la rejoint ensuite. Les deux époux tombent amoureux de l’île, en deviennent propriétaires et lui redonne vie ! L’hostellerie provençale ouvre ses portes mais la préoccupation majeure du couple reste la préservation de l’île. Des scientifiques réalisent alors les premiers inventaires naturalistes. En 1963, Marceline Henry fait classer l’île comme Parc national pour assurer un tourisme raisonné.

lire la suite
Petit patrimoine

Le Manoir

Depuis le chemin, on aperçoit "au sein d'un hameau frémissant d'eucalyptus élancés" (Claude Balyne), le Manoir, ancienne résidence des propriétaires de l'île: le duc de Vicence, lemarqus Costa de Beauregard, les Henry...

Ce "délicieux petit édifice de caractère vaguement colonial" (André Malraux) fut transformé en hôtel en 1948 par le couple Henry. 
lire la suite
Faune terrestre

Tortue d'Hermann

Peu fréquente sur l’île, la prairie est son habitat privilégié ! Plusieurs facteurs comme l’urbanisation, les incendies et les ramassages en font une espèce très menacée lui conférant un statut de protection. Discrète, elle se nourrit et pond dans l’herbe. Elle fait partie des reptiles et utilise donc la température extérieure pour assurer sa thermorégulation. Elle passe alors l’hiver enfouie sous le tapis végétal tandis qu’en été, elle se plait à l’ombre des broussailles. La population port-crosienne est très réduite et son maintien sur l’île exige des opérations de renforcement.

lire la suite
Faune terrestre

Guêpier d'Europe

Au printemps, le chant flûté du guêpier d’Europe peut s’entendre. Oiseau migrateur très coloré, il chasse les insectes en vol (bourdons, guêpes, libellules). Il revient ensuite à son perchoir où il dépèce sa proie après avoir ôté le dard. Son vol est élégant et souple alternant planés et séries de rapides battements d'amplitude maximale. Nichant en colonie dans des talus de sable en creusant des terriers, les groupes de migrateurs volent souvent très haut et se signalent par leurs cris.

lire la suite
Faune terrestre

Scorpion noir à queue jaune

Sous les écorces et les pierres se cache le scorpion noir à queue jaune. Sortant la nuit, il chasse les petits invertébrés. Peu agressif, sa piqûre n’est pas plus douloureuse que celle d’une guêpe.

lire la suite
Faune terrestre

Discoglosse sarde

Cet amphibien, insectivore aux allures de petite grenouille marbrée aux yeux dorés, est une espèce protégée. En effet, endémique et rare, il a une répartition très limitée et ne vit que dans certains lieux bien précis comme les îles d’Hyères (Levant et Port-Cros), la Corse ou encore la Sardaigne. Son habitat se situant près de points d’eau temporaires permet sa ponte au printemps puis le développement des têtards, qui se nourrissent d’algues et de détritus végétaux.

lire la suite
Arts et culture

La Nouvelle Revue Française

La Nouvelle Revue Française (NRF) est une revue de critique littéraire créée en 1908. Elle fut, pendant longtemps, le miroir de la vie intellectuelle française. Entre 1925 et 1940, la NRF est animée par Jean Paulhan, écrivain, éditeur et critique littéraire. Il met le pied à Port-Cros à l'automne 1925 et négocie avec les propriétaires de l'île Marcel et Marceline Henry pour louer le fort de la Vigie. Il écrit: « J’aime beaucoup l’île de Port-Cros. Cela doit se voir. Enfin le propriétaire m’a fait une offre merveilleuse : il me donne pour quinze ans, si je le veux, le plus beau fort de l’île et qui la domine toute, La Vigie. […] Ce serait bâtir à Port-Cros le fort de la NRF ». Ainsi, Port-Cros devient dans les années 1930 le lieu de séjour de nombreux écrivains comme Jules Supervielle, Henri Michaux, André Gide, Marcel Arland, André Gaillard... Ces intellectuels venaient passer des vacances studieuses et trouver le calme et l'inspiration. L'arrivée de la guerre en 1939 mettra fin à cette vie intellectuelle.
lire la suite
Forts

Fortin de la Vigie

Autrefois lieu de séjour pour les écrivains de la Nouvelle Revue Française à l’origine de nombreuses œuvre littéraires, il est réquisitionné à partir de 1939. Tout d’abord utilisé par l’armée Française, les troupes italiennes puis allemandes, le débarquement des forces alliées s’y passe le 15 août 1944. Actuellement propriété de la Marine nationale, il est désormais fermé au public.

lire la suite
Forts

Fort de l'Eminence

De part son emplacement élevé (140 m) et son architecture particulière, il complète le dispositif de défense de l’île au 19ème siècle.

Le fort de l'Eminence a été construit à la place d'un premier fortin construit vers 1635-1640 qui fut détruit par les Anglais en 1793. 

Sa construction s’étale de 1814 à 1876.

Lors de la préparation du débarquement en Provence, les bombardements alliés d'août 44 laissent des traces encore visibles sur le rempart Ouest. Ce fort est maintenant géré et animé par la Ligue de l'Enseignement-FOL du Var qui y accueille des séjours éducatifs et de loisirs. Il est ainsi fermé au public.

 

lire la suite
Forts

Fort de l'Estissac

Situé sur la crête Nord principale de l’île, le fort de l'Estissac offre un magnifique panorama sur la rade d’Hyères.

Edifié sous Richelieu en 1635, les Anglais le détruisent en 1793 pendant la révolution Française. Le fort est reconstruit et agrandit en 1810 avec l’ajout d’un corps d’habitation. Il est finalement restauré et devient un lieu d’exposition après son affectation au Parc National de Port-Cros au 20ème siècle.

L'ouvrage est composé d'une tour à canons cylindriques à deux niveaux. La tour était à l'origine circulaire et présente une forme tronquée aujourd'hui. Le toit de la tour est construit en forme d'impluvium afin de récupérer l'eau de pluie qui était acheminée jusqu'à la citerne située en dessous. 

Le nom du fort vient du premier commandant, le baron de l'Estissac.

lire la suite
Petit patrimoine

Le petit cimetière

C’est dans ce cimetière marin que se situait la tombe de l’amour de Jean d’Agrève. L’on y trouve aussi celles de Robert et Christiane Buffet, ainsi que celles de Marcel et Marceline Henry, défenseurs de l’île et, à l’écart, celle du poète Claude Balyne.
lire la suite
Forts

Fort du Moulin

Le fort du Moulin domine le port et occupe une position stratégique qui lui permet de veiller au danger venant de la mer. 

Edifié sous François 1er en 1531, il est le plus ancien et le plus grand fort de l’île. Le fort est restauré puis remanié en 1634 à la demande de Richelieu qui souhaite réorganiser la défense des îles. Le fort connaîtra ensuite de nombreuses modifications, notamment après sa destruction par les Anglais en 1793. 

Il est à l’origine d’œuvres littéraires comme  Jean d’Agrève (E.M de Vogüé, 1897) et La voie sans retour (H. Bordeaux, 1902). Dans les années 1920, les écrivains Jules Supervielle, Henri Michaux et Saint-John Perse y résident régulièrement.

Seul monument de l'île à être classé "monument historique", il est dorénavant fermé au public.  

lire la suite

Description

A partir de la Maison de Parc, descendre les escaliers, longer le port et, à la première patte d’oie, s’engager à gauche pour rejoindre la Chapelle Saint-Tropez. La contourner, puis retrouver le chemin en contrebas et continuer sur le bord de mer. Traverser l’héliport du Manoir pour arriver au carrefour de la Statue Saint-Joseph.

  1. Au carrefour, passer devant la statue Saint-Joseph, poursuivre à gauche sur le chemin descendant et continuer jusqu’au carrefour de la Maison aux Vaches. Prendre à gauche et suivre la direction du barrage.
  2. Au barrage, continuer vers le Vallon de la Solitude. Rejoindre les Crêtes puis prendre à gauche jusqu'au Fortin de la Vigie.
  3. Au fortin de la Vigie, quitter la route et descendre à droite par l’étroit sentier qui mène à la Sardinière.
  4. A la Sardinière, prendre à gauche en direction du village et du Col des Quatre Chemins.
  5. Au Col des Quatre Chemins, tourner à droite sur la route des forts. Passer devant le fort de l'Eminence, puis tourner à droite vers le fort de l'Estissac.
  6. Au fort de l'Estissac, revenir sur ses pas au niveau de la route des forts. Prendre le premier chemin à gauche en direction du cimetière. Puis, suivre la direction du village. Passer par le fort du moulin.
Départ : Maison de Parc de Port-Cros
Arrivée : Maison de Parc de Port-Cros
Communes traversées : Hyères

Profil altimétrique


Recommandations

Un ouvrage de découverte "Port-Cros, le sentier des écrivains" est en vente à la Maison de Parc. Il détaille cette balade et retrace le passé littéraire de l'île, lié à La Nouvelle Revue française.


Le jour de votre départ sur l'île, veillez à vous informer sur le risque incendie mis à jour quotidiennement en période estivale sur le site de la préfecture (https://www.risque-prevention-incendie.fr/var/).
En fonction des niveaux de risque incendie, les massifs forestiers peuvent être fermés au public.

Lieux de renseignement

Maison de Parc de Port-Cros

Promenade de la Rade, 83400 Hyères

http://www.portcros-parcnational.fr

accueil.pnpc@portcros-parcnational.fr

04 94 01 40 70

La Maison de Parc à Port-Cros est à votre disposition pour répondre à toutes vos questions sur cet espace naturel remarquable. Elle vous permet de vous informer sur l'île de Port-Cros et sur le Parc national. Vous pourrez également vous renseigner sur les différentes activités possibles, tels que les sentiers pédestres. Sa localisation, à quelques mètres seulement du débarcadère de l'île, la rend facilement repérable.
Elle comprend par ailleurs une boutique de souvenirs.

Horaires d'ouverture :

Du 01/04 au 31/10/2021 : tous les jours 9h-12h45 et 15h30-17h30.
En savoir plus

Transport

Hyères centre – Port Saint-Pierre

Ligne de bus 63

Pour consulter les horaires, consulter https://www.reseaumistral.com


Accès routiers et parkings

A partir de l’A570, rejoindre la D197 jusqu’au port Saint-Pierre de Hyères.

Stationnement :

Parking Arromanche ; Parking du quai des pêcheurs ; Parking de l’hippodrome

En savoir plus


Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :