Site du Sec de Montrémian
>>
Accueil
>
Plongée sous-marine
>
Site du Sec de Montrémian

Site du Sec de Montrémian

Cœur de parc
Faune sous-marine
Flore sous-marine
Type de site : Site naturel
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Le sec de Montrémian permet la découverte des paysages sous marins d’une grande qualité et d'une grande diversité.
Le site se situe au niveau de de la Pointe Nord-Ouest de l'île de Bagaud et couvre environ 8 000 m². 

D'une profondeur maximum : -33m, il reste accessible à des plongeurs débutants à confirmés (Niveau 1 minimum).

Le site est exposé par Mistral et vent d’Est, l’amarrage est toutefois possible sur les bouées situées de part et d’autre du pain de sucre. Courant souvent important à la surface comme au fond, généralement orienté Est-Ouest.

Les 6 patrimoines à découvrir
Faune sous-marine

Anémone encroûtante jaune

L'anémone encroûtante, par sa couleur jaune orangé éclatante, participe grandement à la beauté des paysages sous-marins.


L'anémone encroûtante jaune (Parazoanthus axinellae) est formée d'une colonie de polypes, -petits animaux en forme de sac- réunis par une même plaque basale encroûtante, qui est parfois fixée sur l’éponge Axinella d’où elle tire son nom scientifique. Chaque polype se caractérise par une double couronne de 24-36 tentacules lisses et fins qui entourent la bouche, une colonne rétractile et une base qui enrobe des grains de sable ou des particules calcaire. C’est un consommateur de plancton, ce qui explique sa présence dans des habitats toujours bien exposés au courant, le long des tombants rocheux peu éclairés, sous les arches ou à l’entrée de grottes.
lire la suite
Faune sous-marine

Gorgone rouge

La gorgone rouge joue un grand rôle dans l’esthétique des paysages sous-marins méditerranéens, en constituant des "forêts" de grands individus sur les fonds coralligènes.

La gorgone rouge (Paramuricea clavata), dont certains rameaux peuvent parfois être jaunes, est une espèce endémique de la Méditerranée. Elle est constituée d'un squelette calcaire sur lequel viennent se fixer des polypes, petites bourses munies de tentacules qui lui permettent de se nourrir. Elle se distingue de la gorgone jaune par un coloris très vif, des rameaux plus touffus, car ses polypes sont plus gros, et une plus grande taille. Sa croissance est lente -1 à 3 cm par an- mais elle peut dépasser l’âge de 50 ans. Elle affectionne les tombants rocheux jusqu'à 100 m de profondeur où elle pousse perpendiculairement au courant pour filtrer l'eau et capturer le plancton... Malheureusement, une certaine fragilité de ses tissus la rend très sensible aux perturbations mécaniques, chimiques ou thermiques.
lire la suite
Faune sous-marine

Sériole

La sériole est la plus grande des carangues méditerranéennes : elle peut atteindre 2m de long !

La sériole (Seriola dumerili) a un corps fuselé aux flancs comprimés, très musclé, caractéristique des grands prédateurs à nage rapide. Sa tête courte se termine par une puissante mâchoire. Son dos est argenté, ses flancs sont clairs et légèrement nacrés, ses nageoires souvent jaunâtres. Les jeunes sont plus uniformément jaunes. Les sérioles en bancs parfois importants viennent chasser près des côtes de la fin de l’été à l’automne. Les juvéniles s’abritent sous l’ombrelle de grandes méduses ou d’objets flottants en dérive. Cette stratégie optimise leur garantie de survie et favorise le développement de l’espèce.
lire la suite
Faune sous-marine

Rouget barbet de roche

Le rouget est très appréciée des fins gourmets.

Le rouget de roche (Mullus surmuletus) affectionne les fonds sableux, vaseux ou détritiques, depuis la surface jusqu'à 100 m de profondeur. Il creuse un trou dans le sédiment grâce à ses barbillons à le recherche de nourriture : vers, mollusques, crustacés... Sa coloration, très changeante, varie du rouge foncé au rose pâle avec des nuances vert-jaunâtre. La mâchoire inférieure comporte deux barbillons orientables qui servent en même temps d'organes tactiles et gustatifs. Sa chair, très parfumée, est très appréciée depuis l'Antiquité. On rapporte que, chez les Romains, un beau poisson valait plus cher que l'homme qui l'avait pêché !...
lire la suite
Faune sous-marine

Anthias

Comme la castagnole, le barbier commun est de petite taille et vit en bancs importsants au-dessu du fond, d'où son autre nom de "castagnole rose".
Il s'en distingue aisémenet par sa couleur et sa silhouette. SOn corps rose fluorescent est haut et comprimé. Sa tête, bariolée de jaune vif, de mauve et d'ocre, est court et bombée. Ses nageoires sont bien dévleoppées, en particulie chez le mâme, et de teinte bleutée. Cette belle coloration classe le barbier parmi les joyeux des tombantsrophceux. Contrairement à sa cousine, il fuit les ambiances enseoleillées et préfère l'ombre, contre les falaises ou à plus grand profondeur.
lire la suite
Faune sous-marine

Mérou brun

Espèce emblématique, le mérou fait le bonheur des plongeurs : très curieux, il n’hésite pas à sortir de son trou pour les regarder.

Le mérou (Epinephelus marginatus) a un corps trapu, une mâchoire légèrement prognathe et lippue, deux gros yeux mobiles qui lui donnent un regard expressif. De couleur brune, sa robe change de teinte et de dessins en fonction des individus, du comportement et de la couleur du fond. Ce poisson sédentaire et placide, peut vivre 40 à 50 ans et n’atteint sa maturité sexuelle qu’à partir de 5 ans. Vers 9-12 ans, il change de sexe : femelle à sa naissance, il devient mâle. Prédateur vorace, il se nourrit de poulpes, calmars, crustacés et divers poissons. Sa position de prédateur au sommet de la chaîne alimentaire lui donne un rôle de régulateur des espèces. Un équilibre s’établit progressivement entre les habitats, les proies disponibles et la densité des mérous. A ce titre, il est considéré comme un bon indicateur de la qualité du milieu.

Pêche interdite dans les eaux territoriales de Méditerranée occidentale (arrêté du 23 décembre 2013).

Pour en savoir +
lire la suite

Description

Itinétaire proposé :

Rejoindre l'arête principale après le petit chenal d'herbier. Descendre en suivant la roche plein Nord à main gauche. Alors qu'apparaissent les premières gorgones rouges à -17 m , une roche se dessine à droite entre -21m et -32m. S'engager dans le couloir étroit entre les deux parois jusqu'au sable, -31m. Remonter la grande dune de sable très pentue. La plongée se termine en survolant l'herbier jusqu'aux dalles et éboulis (Vairante : traverser la dune et explorer ensuite la série de "roches en escalier").

Intérêts paysagers :


Les paysages sous marins de Montrémian sont d’une grande qualité et très diversifiés : longues arêtes rocheuses, tombants de gorgones, dune hydraulique, herbier de Posidonie, belles roches isolées.

La dune hydraulique
Aussi appelée “piste de ski”, elle est une curiosité exceptionnelle, formée par l’action des courants. Ces courants de fond entraînent un déplacement du sable de bas en haut sur un dénivelé de plus de 10m. L’herbier de Posidonie ne peut donc pas s’installer sur ce fond instable, mais on le retrouve au pied et au sommet de la dune. Il mérite une attention spéciale, du fait de son éclat et sa vitalité.

Un relief complexe
Le relief général très accidenté est marqué par l’alternance entre une série d’arêtes rocheuses entaillées et de larges couloirs. En s’approchant des parois c’est un véritable feu d’artifice qui éclate avec la juxtaposition du vert émeraude des Posidonies, du rouge pourpre des gorgones et du jaune éclatant des petites anémones encroûtantes, sans oublier l’exubérance des éponges.

Intérêts biologiques :

La variété des paysages sous marins rencontrés à Montremian génère une grande richesse en espèces fixées (gorgones rouges et oranges, petites anémones jaunes, éponges, bryozoaires).
Exposé aux eaux du large, les poissons (sars, sérioles, anthias) sont abondants sur ce site.

Recommandations

Vous êtes en coeurs de Parc, la plongée est soumise à autorisation et à réglementation !!!

La plongée sous marine en scaphandre autonome dans les eaux du parc national de Port-Cros n’est autorisée qu’aux plongeurs individuels ou aux établissements de plongée porteurs d’une autorisation. 
Celle ci est délivrée à partir du Carnet de Plongée en Ligne (CaPeL) du Parc national de Port-Cros.

La réglementation en bref
• Nombre de plongeurs limité à 40 simultanément sur site.
• Interdiction de nourrir les poissons, de toucher, prélever ou détruire toute espèce animale ou végétale, incluant les substrats.
• Port et usage du gilet stabilisateur obligatoire pour éviter les
palmages impactant la faune et la flore.
• Plongée de nuit réglementée pour préserver la quiétude des lieux.
• Interdiction de mouillage dans un rayon de 100 mètres autour des sites équipés de dispositifs d’amarrage.
• Dispositifs d’amarrage interdits aux navires de plus de 15 mètres.
• Nombre de navires amarrés sur la même bouée limité à trois.
• Engagement à respecter et diffuser les bonnes pratiques auprès de la communauté des plongeurs.
Plongeurs, signalez vous en surface avec les pavillons réglementaires.

Les dispositifs d’amarrage installés sur site sont destinés en priorité aux navires supports de plongée (professionnels ou individuels).

Ne perturbez pas la faune et la flore sous-marine. Ne poursuivez pas les poissons et surtout ne les nourrissez pas et ne remontez rien à la surface ! Attention aux coups de palmes non maîtrisés, vérifiez votre flottabilité. Pensez aussi à vérifier que votre détendeur de secours est bien fixé à votre gilet stabilisateur, en aucun cas ne laissez traîner vos instruments, au risque qu’ils s’accrochent à la faune et à la flore.

Pour en savoir + sur la réglementation

Lieux de renseignement

Maison de Parc de Port-Cros

Promenade de la Rade, 83400 Hyères

http://www.portcros-parcnational.fr

accueil.pnpc@portcros-parcnational.fr

04 94 01 40 70

La Maison de Parc à Port-Cros est à votre disposition pour répondre à toutes vos questions sur cet espace naturel remarquable. Elle vous permet de vous informer sur l'île de Port-Cros et sur le Parc national. Vous pourrez également vous renseigner sur les différentes activités possibles, tels que les sentiers pédestres. Sa localisation, à quelques mètres seulement du débarcadère de l'île, la rend facilement repérable.
Elle comprend par ailleurs une boutique de souvenirs.

Horaires d'ouverture :

Du 01/04 au 31/10/2021 : tous les jours 9h-12h45 et 15h30-17h30.
En savoir plus